Sac-a-2, Travel and Run

  • b-facebook
  • Instagram Black Round

Rouler à scooter en Indonésie

15/01/2017

 

 

Le scooter est le moyen de transport par excellence en Indonésie que ce soit pour les locaux ou les touristes. Il permet de visiter librement l'Indonésie (plus particulièrement Bali et Lombok) et ce à moindre coût. En effet, les courses en transport peuvent rapidement coûter chères.

 

L'expérience à scooter à Bali ne s'est pas avérée concluante, le trafic conséquent ne nous a pas mis en confiance. A Lombok nous nous sommes déplacés comme les locaux et avons loué un scooter pendant 10 jours afin d'en faire le tour. Une expérience unique synonyme de liberté où nous avons pu aller dans de petits villages à la rencontre des habitants et voir les plus belles plages.

 

Nous savons que si nous nous étions déplacés en transport, il aurait été impossible pour nous d'en voir autant. C'est pourquoi on partage avec vous quelques conseils pour rouler un scooter en Indonésie en toute sécurité.

 

 

7 précieux conseils pour rouler un scooter en Indonésie

 

 

1- Le casque est OBLIGATOIRE

Le port du casque n'est pas une option.

Nombreux loueurs ne le fourniront pas avec le scooter, insistez pour en avoir un.

Lors de notre séjour en Indonésie, nous avons vu de nombreux (quasiment tous) touristes occidentaux roulaient sans casque. Les vacances les rendent insouciants mais le danger lui existe toujours et encore plus dans un pays, sur des routes que l'on ne connaît pas.

Certes, les locaux n'en portent pas mais ils sont sur un scooter avant même de savoir marcher ! Et cela ne les épargne pas non plus des accidents.

Alors peu importe qu'il fasse chaud, que vous n'ayez pas de style avec un casque – votre vie en dépend.

 

 

 

2- Le permis de conduire INTERNATIONAL est nécessaire

A coup sûr la personne qui vous louera le scooter ne vous demandera pas vos papiers mais pourra vous demander de faire un tour de scooter devant elle.

Toutefois, si vous vous faites arrêter par la police et ô combien les policiers aiment arrêter les touristes pour se mettre un billet dans la poche, votre permis international vous sera demandé.

Dans tous les cas il vous faudra payer l'amende qu'il vous est demandé – peu importe que vous soyez en tord ou non – il ne sert à rien d'essayer d'avoir des explications. Le mieux est d'approuver et payer.

Sachez que si vous n'avez pas votre permis international, il vous sera demandé de payer une amende de XX roupies.

 

 

3- Conduite à GAUCHE

Soyez prudents si vous n'avez jamais conduit à gauche. Cependant, vu le flot de scooters et voitures vous avez peu de chance pour vous tromper.

 

 

4- ABSENCE TOTALE du code de la route

Les premières fois en scooter sont synonymes de chaos. En effet, les règles du code de la route sont totalement inexistantes dans ce pays.

 

** Les klaxons... Ça klaxonne dans tous les sens que l'on se demande si l'on a fait une erreur de conduite. Pas de panique, le klaxon est utilisé pour avertir un dépassement.

Avant de doubler le véhicule qui vous précède, pensez bien à klaxonner.

 

** Lorsque vous êtes sur la route principale vous n'avez pas la priorité. Ce sont ceux qui s'insèrent qui ont la priorité (sortie de village, parking supermarchés, intersections...). Un petit coup de klaxon quand vous n'avez pas de visibilité prévient à celui qui vient à s'insérer de ralentir.

 

** Les feux de signalisation sont rares et lorsqu'il y en a sont encore plus rares ceux qui s'y arrêtent.

 

** Dans les ronds points théoriquement ils se prennent dans le sens des aiguilles d'une montre (conduite à gauche) mais les locaux se donnent rarement la peine d'en faire le tour.

 

 

5- Les plus dangereux à scooter sont :

  • les autres touristes

Qui ne sont pas concentrés, cherchent leur chemin et tournent sans s'être signalés. Sachez que les scooters indonésiens sont aussi munis de clignotant – oui oui !!!

  • les chiens errants

  • les poules

  • les vaches

 

6- Porter des chaussures fermées

En plus de ne pas porter de casque, vous vous doutez bien évidemment que la plupart roulent torse nu et en tongs !

Sachez qu'en cas de chute – par réflexe vous mettrez vos pieds et là c'est le mal assuré.

 

Notre principale appréhension à scooter était les touristes eux mêmes à scooter et notamment à Kuta (Lombok).

Dans la même journée nous avons vu deux couples chuté et l'on peut vous dire que ce n'était vraiment pas joli et que le reste de leur vacances a été gâché tout simplement parce qu'ils ne se sont pas protégés.

 

 

7- On se protège du soleil

Avec le vent on oublie vite à quel point le soleil peut être féroce. Alors pour éviter de ressembler à une écrevisse allongée sur son sarong sirotant une coconut, on pense à se mettre de la crème solaire avant de prendre la route. Et on n'hésite pas non plus à faire des pauses pour boire de l'eau.

 

 

 

 

Lohe & Elo

Sac-a-2

 

 

 

 

Please reload