Sac-a-2, Travel and Run

  • b-facebook
  • Instagram Black Round

Le savoir-vivre en pays Kanak

05/07/2016

 

« La coutume, ainsi, est le grand guide de la vie humaine »

David Hume

 

 

 

Dans le monde mélanésien comme dans toutes les civilisations du monde des gestes et des paroles entourent certaines actions de la vie quotidienne. Ainsi, faire un geste lorsque l'on arrive chez quelqu'un ou que l'on en repart relève du geste coutumier.

 

La coutume est une manière de vivre, un code de relations sociales comme il en existe chez tous les peuples du monde.

 

 

Le geste coutumier

 

Le geste coutumier respecte une hiérarchie. Il s'effectue généralement d'homme à homme – chaque groupe désigne un porte-parole.

Les « rassemblements coutumiers » marquent les temps forts de la vie sociale kanak tels que la célébration des ignames nouvelles, les mariages, les naissances ou les deuils.

Faire la coutume, c'est entrer dans une relation précise avec un individu ou un groupe d'individus à un moment et dans un lieu donné, dans le respect de sa culture et de ses traditions.

 

 

C'est se reconnaître l'un l'autre.

 

 

L'organisation coutumière kanak traditionnelle continue de régir la vie quotidienne.

Chaque individu est affilié à un clan avec son totem, ses légendes et son chef de clan. Les clans forment des tribus placées chacune sous l'autorité d'un petit chef qui gère la coutume « privée ». Les tribus sont regroupées en districts avec à leur tête un grand chef dont l'autorité sur la vie sociale de ses « sujets » est incontestée.

La coutume repose sur la tradition orale et régit l'ensemble des événements de la vie sociale et privée des Kanak.

 

 

Dans toutes les civilisations du monde, il faut faire un geste lorsque l'on vient chez quelqu'un. Dans le monde kanak c'est la même chose.

 

Lorsqu'il arrive en tribu, le touriste n'est pas obligé d'offrir un billet de 500 francs cfp car ce n'est pas un geste coutumier en tant que tel. Ainsi, il peut offrir un manou (morceau de tissu coloré) ou des vivres (riz, sucre, café) et ce notamment dans les tribus les plus reculées. Il s'agit d'un geste de politesse, comme cela se pratique dans toutes les civilisations du monde. Toutefois, la personne peut apporter ce qu'elle veut : un t-shirt ou un symbole de chez elle. Le plus important est que ce geste ait du sens. Il permet de faire son discours d'entrée avec le produit offert, qui n'est que la continuité de là où nous venons.

 

C'est un geste de cœur qui reflète ce que l'on est, c'est un signe d'humilité.

 

 

 

 

A quel moment faire le geste coutumier ?

  1. Si vous pénétrez pour la première fois en tribu

  2. Si vous êtes invité dans une famille

  3. Si vous souhaitez vous rendre dans un endroit particulier (cascade, grotte, îlot) non ouvert aux touristes

  4. Si vous avez envie d'entrer, même momentanément, au cœur du monde kanak

 

Le geste coutumier est une marque d'attention et de respect. Il rappelle qu'on ne rentre pas dans une maison sans se présenter et il s'accomplit dans la plus grande simplicité.

En France, lorsque des amis vous invitent, il est courant d'apporter une bouteille de vin, un bouquet de fleurs ou bien une boîte de chocolats pour les remercier. Il en est de même lors de votre arrivée en tribu.

 

 

 

Coutume & Tourisme

 

Pour profiter pleinement de l'accueil exceptionnel qu'il vous est réservé, il est conseillé de respecter la coutume. Ce sont des règles de vie simples et évolutives. Pour le touriste, le respect de la coutume se manifeste par l'interdiction de pénétrer dans certains lieux tabous (enceintes de chefferies, certaines plages, forêts...) sans l'autorisation préalable des chefs de clan ou de tribu.

 

Ce n'est pas la valeur marchande de la coutume qui compte mais la valeur culturelle de reconnaissance envers une société.

 

Plus que l'objet, c'est le geste et les paroles qui comptent.

Les paroles prononcées par les Kanak vous indiqueront que désormais vous êtes leur hôte et qu'ils vous protégeront. Ne les interrompez pas et soyez attentifs à leurs propos.

S'ils baissent le regard quand vous vous adressez à eux, ne vous offusquez pas. C'est leur manière d'être à votre écoute et de vous témoigner leur respect.

Le silence est signe de respect et d'humilité envers la personne qui parle.

 

 

« Nous sommes très touchés lorsqu'une personne extérieure montre qu'elle respecte nos traditions. En retour, nous nous sentons responsables de sa protection pendant la durée de son séjour ».

Jean Poadja, Grand Chef du District de Poindah.

 

 

Quelques règles simples à respecter :

  1. Lorsque vous souhaitez visiter un lieu, vous baigner sur une plage, demandez toujours l'autorisation d'un local.

  2. Dans un espace privé, ne prenez pas de photos sans avoir préalablement demandé la permission et faites attention à votre tenue vestimentaire.

  3. Attention à votre tenue vestimentaire que ce soit en tribu ou dans les centres ville. De même pour les femmes, il est mieux de vous baigner avec un t-shirt.

 

 

 

 

 

Lors de la préparation de votre voyage, n'oubliez pas de prendre le temps de réfléchir à quels présents ou attentions vous pouvez apporter aux locaux afin de les remercier de leur accueil. 

N'oubliez pas ce n'est pas la valeur du bien qui compte mais sa signification et surtout qu'il vienne du coeur. 

 

 

 

Sac-a-2

Lohe & Elo

Please reload